DIP :  Le principe d’inversion de dépendance

Le principe d’inversion de dépendance nous indique que les systèmes les plus flexibles sont ceux dans lesquels les dépendances du code source ne se réfèrent qu’à des abstractions, et non à des concrétions. 

Dans les langages à typage statique tels que Java, cela signifie que les déclarations d’importation devraient se référer uniquement à des modules source contenant des interfaces, des classes abstraites ou d’autres formes de déclarations abstraites. Rien de concret ne devrait être dépendant. 

Considérer cette idée comme une règle stricte est irréaliste, car les systèmes logiciels dépendent inévitablement de diverses installations concrètes. Par exemple, la classe String en Java est une implémentation concrète, et tenter d’imposer l’abstraction dans de tels cas est impraticable. Cependant, il est à noter que certains éléments concrets, tels que la classe String, sont généralement stables, avec des changements dans leur structure étant rares et strictement contrôlés

Exemple d’inversion de contrôle : 

Les interfaces: 

Les implémentations: 

Gestion de l’IoC par Spring Boot: Spring Boot utilise son conteneur IoC, connu sous le nom de conteneur Spring, pour gérer l’inversion de contrôle. Ce conteneur orchestre la création, la configuration, l’instantiation et la gestion des dépendances des beans (objets) dans l’application. 

  • Conteneur IoC: Ce conteneur agit comme un organisateur central, enregistrant les classes annotées lors du démarrage de l’application. 
  • Création des Beans: Les classes annotées, appelées “beans”, sont automatiquement créées par le conteneur IoC. 
  • Détection et Configuration des Beans: Le conteneur analyse la configuration de l’application pour identifier et configurer les beans. 
  • Injection de Dépendances: Le conteneur gère automatiquement l’injection des dépendances entre les beans. 
  • Cycle de Vie des Beans: Spring définit et gère un cycle de vie standard pour les beans. 
  • Portée des Beans: Le conteneur IoC détermine la portée de chaque bean, qu’il soit singleton, prototype ou d’une autre portée spécifique. 

Avantages de l’Inversion de Contrôle (IoC): 

  • Réduction des Dépendances: L’IoC réduit le couplage entre les composants, rendant le code plus modulaire et facile à gérer. 
  • Amélioration de la Modularité: Les composants peuvent être développés et testés de manière indépendante. 
  • Facilité de Test: L’utilisation des interfaces et de l’injection de dépendances rend les tests unitaires et l’intégration continue plus aisés. 

Conclusion: Le principe d’inversion de dépendance, bien que parfois difficile à mettre en œuvre de manière absolue, offre de nombreux avantages en termes de modularité, de testabilité et de maintenabilité des applications. En Java, des outils comme Lombok et des frameworks comme Spring Boot facilitent l’application de ce principe, permettant ainsi de construire des applications robustes et évolutives. 

Nos autres articles

OpenAPI Swagger 

OpenAPI Swagger : La Solution Incontournable pour la Documentation d’API avec Spring Boot  Dans le monde du développement logiciel, la cohérence et l’efficacité dans la

Voir l'article
Partager cet article:

Nous Contacter

Une question, une candidature, une offre ?  Écrivez-nous…

01 84 20 94 37

contact@sijo.fr

43 Rue Pierre Brossolette, 92300